Les enfants parlent de Tchaikovsky :)

En mai – la première finale internationale du concours Steinway à Paris pour mon élève Ela de 8 ans. Depuis elle a pris confiance et prête à entamer le répertoire plus difficile – la “Nouvelle poupée” de Tchaikovsky. En cours privés il est rare d’accéder à ce morceau après seulement un an des cours “solfège inclus”.
Alors au début du cours je lui joue la pièce. J’explique la structure, les nuances, la ligne dynamique à montrer. “Dis moi qu’est-ce que tu imagines ici juste en écoutant la première phrase?” – “J’imagine que c’est la joie d’avoir reçu la nouvelle poupée!” – dit Ela.
“Donc cette musique est joyeuse, n’est-ce pas?” – je demande,
– “Oui, très joyeuse! Ét pourtant le pauvre Tchaikovsky était aveugle…” –
– ??? Pardon???

Continue reading

Manga japonais pour piano, comment motiver ses élèves

Des deux cotés de La Manche on se prépare avec mes collègues pour les concerts de la fin de l’année. Il est très importants pour les élèves de pianoenfants et adultes, d’entendre que leur professeur sait vraiment jouer 🙂 et en plus de ça joue de la chouette musique.

Alors je me prépare pour essayer du nouveau genre – la musique du manga japonais Attack on Titan, le track Guren no Yumiya par le groupe Linked Horizont (arrangement pour piano de Revo).

J’ai tout de suite compris que ce morceau pourrait servir d’une excellente motivation pour les enfants qui apprennent le piano! Dès leur 10-11 ans les enfants s’intéressent vivement aux mangas. Tout est bon donc pour que mes élèves-adolescents restent accrochés au piano 🙂

Continue reading

“Game of thrones” pour piano

A l’arrivée de l’adolescence un jeune élève sur deux veut s’éloigner du répertoire classique et essayer de la variété pour piano. Par “variété” je sous-entends tout genre de musique écoutée dans la famille ou dans le milieu où l’enfant grandit: pop, rock, jazz, musiques de film.

Le soundtrack pour “Game of thrones” est au top de la wish-list des adolescents. Le challenge est loin d’être simple.  Continue reading

Peut-on apprendre le piano quand on est “trop vieux”?

Après avoir lu le titre, avez-vous imaginé une vieille dame de 85 ans aux cheveux gris? Mais voici une surprenante réalité – en matière de jouer du piano on devient une personne “âgée” beaucoup plus tôt, à partir de 18 ans!

Si on commence le piano en adulte, dans les 90% des cas on ne jouera probablement jamais la “Lettre à Elise” en version originale et en tempo correct. Toute une partie de la musique classique pour piano restera inaccessible.

Apprendre le piano pour un adulte est beaucoup plus qu’apprendre une langue étrangère – ça demande de la coordination physique en plus de la mémoire et de la réactivité. Nos mains se sont déjà crispées, les épaules se sont tendues sous le poids des challenges quotidiens.

Est-ce que ça veut dire que commencer le piano quand on a 30, 50 ou 75 ans est la peine perdue? Certainement pas!

Continue reading

How to start playing the piano when you are “too old”?

I bet you’ve just imagined a grey-haired eighty-years old lady. Though in music, as in the art of ballet, “old” age becomes relevant early on – when you are eighteen! At that age our hands become tough and clenched;  shoulders are desperately tensed as we carry every-day-problems on them. The older a person is, the harder it is to help them relax the body, at least its crucial parts needed to play piano – wrists, fingers, elbows, shoulders.

If you start learning piano in your thirties, you will probably never be able to perform Beethoven’s “Fur Elise” in its very original, non-simplified form, and in the right tempo. Much of the world of classical piano music will stay beyond your capabilities.

Continue reading

Apprendre a swinguer en piano-jazz

Durant leur apprentissage du piano certains étudiants, adolescents et adultes, veulent essayer les morceaux de piano-jazz. Je salue vivement cette initiative (plus que jouer de la musique pop :)) car le jazz et le blues apportent une autre vision du piano. Sans parler de la valeur technique et de l’attractivité artistique pour jouer entre amis ou copains de l’école.

Il y a des années, lors de mes premiers expériences en piano-jazz avec des élèves (c’était la célèbre “Lullaby of birdland”) j’ai choisi la voie classique – d’abord faire jouer en rythme régulier et par après passer au mode de swing. C’était un fiasco total. Mon étudiante Alice, 11, n’a pas pu s’habituer au swing à force de répéter en mode classique. Et moi, j’ai tiré une leçon à jamais: apprendre directement en mode de swing!

Continue reading

Perfectionnisme chez les enfants

En apprentissage du piano le perfectionnisme est un défaut désolant, surtout si ça frappe un enfant doué, capable de saisir rapidement des nouvelles connaissances. Le virus de perfectionnisme est transmissible de parent à un très jeune enfant. A partir de 7 ans ça “s’attrape” également à l’école. Mon expérience dit que le perfectionnisme est – hélas – incurable. Plutôt que tenter de l’éradiquer, on peut réfléchir comment l’alléger.

Le symptôme principal est la phrase “Quand je joue du piano/suis interrogé en classe/passe mon examen – je ne me souviens plus de rien/je me perds, comme si j’avais un blocage”.

Continue reading